mardi 4 janvier 2011

2011: quelles tendances pour la culture scientifique?

Que lisez-vous sur cette carte ? (voir plus bas)
A quoi va ressembler l'année 2011 ? Pour tous les amateurs, professionnels et pro-am de la culture scientifique,  2011 pourrait bien marquer un tournant, une étape sur une feuille de route à la destination finale inconnue, mais dont les jalons s'amoncellent, souvent de façon désordonnée, voire contradictoire.

D'abord, sera-t-il toujours pertinent de parler de "culture scientifique" en 2011 ? Claudie Haigneré, actuellement présidente d'Universcience, semble penser que oui. Elle vient en effet de publier un "Plaidoyer pour une culture scientifique" aux éditions Le Pommier, regroupant des contributions des principaux intellectuels français ayant des choses à dire sur les sciences en société (d'Etienne Klein à Michel Serres, de Bernard Stiegler à Jean-Claude Ameisen, de Jean-Pierre Luminet à Edgar Morin - remarquons au passage que ni Dominique Pestre, ni Bruno Latour, ni Jean-Pierre Dupuy ni signent un tel manifeste). Néanmoins, la culture scientifique dans son acception traditionnelle n'a pas le vent en poupe. Qu'on suive les réflexions du groupe de concertation transversale "Sciences et société" du ministère de la recherche, ou qu'on écoute les nouvelles directives issues de certaines stratégies régionales pour l'enseignement supérieur et la recherche, il faut bien se rendre à l'évidence, pour de nombreux décideurs, la dimension culturelle des sciences frise le hors sujet. Ils attendent de nous plutôt un maillage entre attentes sociales, représentations collectives, innovations technologiques et nouveaux modèles industriels. Le monde ne se découpe plus en deux catégories de personnes bien distinctes (l'a-t-il jamais été?), d'un côté les obscurantistes, en proie à toutes sortes de "fausses" croyances, et de l'autre, les "citoyens éclairés", agissant de façon rationnelle selon les principes de la Science Universelle. Cette vision, qui trouve encore hélas des adeptes parmi nous, est totalement dépassée en 2011. Tout comme la tendance à rebaptiser platement les actions de culture scientifique en actions "sciences et société". Comme si les changements sémantiques ne signifiaient rien... Nous manquons de débats et de réflexions collectives sur ce sujet ; pourquoi ne pas engager de telles discussions en 2011 ?

Carte de veux 2011 de l'Espace des Inventions (Lausanne)
Quelles sont les tendances 2011 pour la culture scientifique ?  Evidemment, il y a l'appel d'offre national de la commission des investissements d'avenir. 50 millions d'euros d'investissement dans la CSTI, du jamais vu dans toute l'histoire de France ! Mais qui est réellement en capacité de postuler pour de telles sommes, à part les grosses structures ? Une partie de la réponse réside sûrement dans la constitution de réseaux d'acteurs. Nous en aurons un aperçu dès le 28 février, date de la première échéance. Le dossier pour postuler est à télécharger sur le site de l'ANRU. Au-delà, il y a la mise en route du "pôle national de référence" que constitue Universcience (nous en avons déjà largement parlé dans ce blog). La bonne nouvelle de ce début d'année, c'est le recrutement de notre collègue Laure Chemery (ancienne du Forum départemental des sciences de Villeneuve-d'Ascq, et responsable jusqu'ici de la Banque des savoirs du département de l'Essonne) dans l'équipe de préfiguration de ce pôle national. Bonne nouvelle car Laure connaît bien notre secteur, et n'a pas qu'une vision parisienne de la CSTI ! La moins bonne nouvelle, c'est que dans un contexte de resserrement budgétaire de tous côtés, avec ce qui ressemble fortement à une "re-centralisation" des services de l'Etat, toutes les organisations qui agissent pour la diffusion de la culture scientifique et la création d'une société équitable de la connaissance vont connaître de fortes contraintes financières. L'engagement militant n'en sera que renforcé - à moins que les énergies s'essoufflent et cèdent face aux coupes budgétaires. A nous d'inventer de nouvelles formes de mutualisation et de solidarité entre petits et gros, urbains et ruraux, universitaires et associatifs !

Sur le plan Européen, 2011 sera l'année de la liberté ! C'est en effet le thème choisi par le réseau ECSITE pour sa conférence annuelle. Rendez-vous les 26 et 28 Mai prochains, au tout nouveau centre de science Copernicus, à Varsovie. (Ce centre a été inauguré le 5 novembre dernier par un spectacle de Peter Greenaway, comme quoi l'approche culturelle des sciences a encore de beaux jours devant elle !) En forte résonance avec l'histoire de la Pologne, ce thème de la liberté sera aussi décliné dans la science par des conférenciers de haut vol - les noms de Craig Venter ou encore d'Alfred Spector, VP Recherche chez Google ont été évoqués... à suivre !

Enfin, parmi les voeux de 2011, formulons celui d'une encore plus forte appropriation des outils et méthodes du numérique par les acteurs de la culture scientifique. Dans ce début de siècle dont l'histoire future gardera inévitablement l'explosion d'internet et des nouveaux réseaux/ nouvelles pratiques de communication, d'information, d'éducation, de divertissement, de mobilisation citoyenne (etc.) comme l'un des évènements majeurs, il est temps pour les militants de la diffusion des connaissances et du questionnement des savoirs d'investir et de maîtriser ces réseaux. Il faut développer l'initiative prise par un collectif de jeunes professionnels du net fin 2010 de rapprocher culture scientifique et culture numérique ("le grand mix" - voir vidéo compte-rendu de Knowtex). Il faut s'inspirer des modes de fonctionnement, de partage, de mutualisation, de solidarité, portés par ces réseaux - lesquels s'inspirent bien des pratiques muséales, pour preuve le tout récent développement de pratiques de "curation", terme emprunté au monde de l'art contemporain et des musées.

C'est aussi en regardant par-delà nos horizons et nos habitudes que 2011 révélera toute sa saveur! Bonne année à toutes et à tous ! Et n'hésitez pas à échanger vos visions pour 2011 sur ce blog ;-)
---
Merci à l'Espace des Inventions de Lausanne d'être chaque année aussi créatif et décalé dans sa communication ! http://www.espace-des-inventions.ch/
Enregistrer un commentaire