mercredi 25 novembre 2009

Concours vidéo FUTU : imaginez la ville 2.0 !


A quelques jours du débat public national sur les nanotechnologies à Grenoble, le 1er décembre prochain à Alpes Congrès, nous proposons aux jeunes adultes (18-25) un autre mode d'expression, sur l'un des sujets traités dans ce débat : informatique, nanotechnologies et libertés individuelles. Nous organisons en effet le week-end suivant, les 5 et 6 décembre 2009, un concours de création vidéo en temps limité (48h chrono) sur le thème : "Vivre la ville 2.0" ou comment imaginer la ville de demain à l'épreuve des objets et services issus de la nano-électronique et de la nano-informatique...

Baptisé FUTU, ce concours vidéo s'inscrit dans la réalisation d'une des prochaines expositions de la Casemate, "Futurs en kit". L'idée consiste ainsi à faire participer des jeunes adultes à l'élaboration des contenus et cette expo. Pendant tout le week-end, qui se déroulera en montagne, nous mobilisons des ingénieurs de l'INRIA, une sociologue, un architecte, et un designer (enseignante à l'ENSAD) pour constituer le jury du concours vidéo, et surtout pour accompagner les participants dans l'élaboration de leur scénario. L'objectif est de produire 10 vidéos (1 par équipe) susceptibles d'être diffusées dans l'exposition Futurs en kit. Celles qui seront jugées les 3 meilleures, feront l'objet d'une diffusion à la Cité des Sciences et de l'Industrie, à Paris, le 11 mars 2010, en présence de leurs auteurs.

A nous, simples citoyens, de prendre la main. Car pour parler de ces technologies et de leurs impacts, il faut bien sûr comprendre leur fonctionnement, toute la science et la technologie dont elles sont issues, mais il faut aussi se projeter dans des usages, des pratiques, et des représentations. Il faut les "faire jouer", sortir des sentiers battus des modes d'emploi rédigés par les ingénieurs (modes d'emploi que plus personne ne lit) et s'en emparer, techniquement, pratiquement et symboliquement. Les révéler, les détourner, les transformer. D'où la nécessité que ces nouvelles technologies soient le plus "open source" possible, afin de conserver la plus grande marge de manoeuvre pour l'usager, le citoyen. Dans son ouvrage "The internet of things", (à télécharger ici) Rob van Kranenburg de la Waag Society (Amsterdam) écrit : “Deux voies auront pour résultat moins de dialogue, moins de communication, moins d’innovation, moins d’options durables. La première s’organise autour du contrôle (…) La seconde cherche à masquer la complexité technologique derrière des interfaces utilisateurs toujours plus simples (…) Dans les deux cas, les citoyens ne peuvent pas apprendre comment fonctionner au sein d’un tel système, ce qui ouvre par conséquent toutes sortes de scénarios d’effondrement.”

C'est le point de vue que nous partageons et c'est dans cette perspective que nous vous proposons de contribuer à la réalisation du projet Futurs en kit, en participant à FUTU, concours de création vidéo en temps limité les 5 et 6 décembre prochains. Inscrivez-vous vite en remplissant ce formulaire à télécharger (PDF), quelques places sont encore disponibles !
---
FUTURS EN KIT est un projet en partenariat avec la Cité des Sciences et de l'Industrie, réalisé dans le cadre du projet européen NANOYOU (www.nanoyou.eu)
+ d'infos sur www.ccsti-grenoble.org
---
Illustration : Projet Moving Catcher proposé par P.Gaudet et S.Leibe, étudiants à l'école supérieure d'architecture de Grenoble, lors d'un atelier (sept-dec 08) sur le thème "révéler les environnements intelligents dans la ville". Lire chronique sur ce blog.
Enregistrer un commentaire