jeudi 21 octobre 2010

La science en public, publication d'un ouvrage sur l'histoire de la culture scientifique

Exposition créée en 1978 par l'Association pour un centre culturel scientifique à Grenoble.

L'ouvrage "LA SCIENCE EN PUBLIC, regards croisée à partir de l'expérience du CCSTI de Grenoble" vient de paraître aux éditions des Presses Universitaires de Grenoble (PUG). Créé en 1979, le CCSTI Grenoble a ouvert ses portes au public en décembre de la même année. Premier centre du genre ouvert en France, il inaugure une longue série de création de CCSTI, dans presque toutes les régions françaises, DOM TOM compris. Co-écrit avec l'historienne et philosophe des sciences Nayla Farouki, ce livre prend appui sur les témoignages et réflexions issus d'un séminaire qui s'est déroulé en 2009 à Grenoble. En effet, pour l'année anniversaire des 30 ans du centre, nous avons proposé aux fondateurs et observateurs actifs de cette aventure de se réunir à plusieurs reprises afin d'interroger cette histoire et d'en faire émerger les principales lignes de force. Ce livre s'emploie aussi à inscrire l'histoire grenobloise, locale, dans l'histoire plus générale de la culture scientifique, depuis la Renaissance jusqu'à aujourd'hui ; il propose enfin des pistes d'action et de réflexion pour les années à venir.

Les racines de l'éducation populaire. Si le CCSTI de Grenoble ouvre ses portes au public pour la première fois en décembre 1979, son histoire démarre dès le milieu des années 60, dans le groupe de militants pour la création d'une Maison de la Culture à Grenoble. C'est à ces militants de "Peuple et Culture", à Didier Béraud, premier directeur de cette Maison de la culture, aux nombreux universitaires et scientifiques (y compris des sciences humaines et sociales), et à quelques élus locaux de la municipalité Dubedout que l'on doit la création d'abord d'une programmation originale inscrivant volontairement les sciences au coeur des pratiques culturelles, puis l'ouverture de la Casemate. Nous avons tenté de raconter cette histoire afin d'éclairer cette filiation avec l'action culturelle, telle que les idéaux de l'éducation populaire la dessinait dans les années 60-70. Filiation encore revendiquée par le CCSTI de Grenoble comme par tous les autres CCSTI en France : notre action se situe clairement dans le champ de la culture - et non dans celui de la communication scientifique appliquée à la promotion d'institutions ou d'études disciplinaires.

Pour une société solidaire de la connaissance. Cependant, l'institutionnalisation excessive du champ culturel depuis les années 80, qui a conduit à la ghettoïsation de chaque sous-discipline dans ses pré carrés, a jeté le doute sur la nature culturelle de la CSTI - ceci, plus un certain nombre de pratiques peu réflexives de la part de certains acteurs, et d'opérations naïves de valorisation des sciences. Du coup, le portage institutionnel de la culture scientifique a souvent rencontré des atermoiements, tant au niveau national qu'aux échelles plus locales, ce qui a freiné son épanouissement et restreint sa lisibilité. La situation n'est guère plus claire aujourd'hui, avec les mouvements nationaux entre Universcience, le ministère de la recherche et celui de la Culture (voir mon post précédent), ou la position ambiguë de certaines régions qui, après être montées en puissance par des politiques territoriales ambitieuses ces dernières années, montrent des signes d’essoufflement, voire de désintérêt (lire l'un des derniers éditos de ma collègue Béatrice Korc, directrice du service Science & Société à l'Université de Lyon). Dans cette période incertaine, nous avons voulu rappeler, dans ce livre, l'impérieuse nécessité d'actions culturelles sur les sciences et les technologies, à une époque où la connaissance est placée politiquement au coeur de notre projet de société. En ces journées de Fête de la science, poursuivons plus que jamais l'action pour une société plus solidaire de la connaissance - la culture n'est-elle pas l'un des rares objets que l'on possède toujours après l'avoir partagée ?

LA SCIENCE EN PUBLIC, Regards croisés à partir de l'expérience du CCSTI de Grenoble, par Laurent Chicoineau et Nayla Farouki. PUG, Grenoble 2010. Télécharger le bon de commande. Consulter les pages de l'éditeur : PUG / La science en public.
ISBN: 978-2-7061-1618 6
128 pages, couleur, avec de nombreuses illustrations.
Prix de vente : 30 €
Enregistrer un commentaire