mardi 8 juillet 2008

Rhône-Alpes 21, prospective régionale (1/5)

Le conseil régional Rhône-Alpes lance une démarche régionale de prospective participative. Intitulée « Rhône-Alpes 21 », cette démarche vise à construire une vision pour les 20 prochaines années, avec la participation active des acteurs du territoire. En matière de politique de soutien à l’enseignement supérieur et à la recherche, et tout particulièrement à propos de la thématique « Sciences et société », le réseau Rhône-Alpes des CCSTI a rédigé une contribution, que nous proposons à la discussion en 5 livraisons quotidiennes.


En résumé, les tendances lourdes et les axes majeurs à renforcer dans les 20 prochaines années en Rhône-Alpes nous paraissent, du point de vue d’opérateurs de terrain actifs dans la médiation entre sciences et société, les suivants :

  1. mettre en œuvre une approche différenciée des publics, adaptée à chaque territoire et à chaque contexte scientifique, technique et industriel
  2. favoriser les dispositifs recherchant l’expression, la participation et l’engagement des publics
  3. exiger pluralisme et transparence dans tout processus d’information et de décision ; ne pas craindre la controverse
  4. renforcer les structures de médiation bénéficiant de la confiance des publics
  5. aider et accompagner les travailleurs scientifiques à réfléchir sur leurs pratiques
  6. prendre en compte les dimensions imaginaire et symbolique des innovations technologiques et des nouvelles connaissances afin de mieux comprendre leur appropriation (ou leur rejet) par les publics.

On pourra remarquer que toutes ces pistes restent valables passées les frontières administratives de la région Rhône-Alpes. Néanmoins, par sa position dans le peloton de tête des régions françaises pour la recherche et développement, Rhône-Alpes a une responsabilité particulière dans les relations entre sciences et société. Elle se doit de montrer l’exemple ou, tout au moins, d’expérimenter de nouvelles formes de médiation et de nouveaux régimes de production des savoirs. Pour y parvenir, la Région pourra notamment s’appuyer sur le réseau Rhône-Alpes des Centres de Culture Scientifique Technique et Industrielle.


4 questions pour penser les 20 prochaines années.


Au regard des différentes expériences conduites et analysées sur l'ensemble du territoire régionale depuis plusieurs années en matière de diffusion de la culture scientifique technique et industrielle (CSTI) et, plus récemment, de médiation entre sciences et société, 4 questions nous paraissent déterminantes pour penser les 20 prochaines années en Rhône-Alpes :

1. La question des publics

2. La question de l'information

3. La question de la responsabilité des scientifiques

4. La question des représentations des innovations scientifiques et industrielles

---
à suivre demain sur Making Science Public : La question des publics


Enregistrer un commentaire