vendredi 17 octobre 2008

Fête de la science ?

Lu dans le rapport de stage d'une étudiante en 2ème année de Master Communication Scientifique et Technique de l'Université Stendhal à Grenoble :

"La France voudrait former, dans tous les domaines, des chercheurs renommés et faisant de grandes découvertes, pour afficher un certain prestige. Elle encourage donc toute démarche de séduction vis-à-vis des enfants (et futurs étudiants). Cependant, elle n'attribue aucune priorité budgétaire à ces questions. Dans un contexte politique où le prestige scientifique et la compétition technologique entre états est si grande, pourquoi les institutions de diffusion de la culture scientifique et technique ainsi que les établissements publics de recherche, notamment les universités, ont-ils de plus en plus de mal à "s'en sortir" financièrement ? Certaines filières sont-elles délaissées au profit d'autres ou est-ce un désintérêt total de la recherche par les instances gouvernementales ? Bien que les discours prônent les découvertes scientifiques, pourquoi constate-t-on une baisse des budgets dans ces domaines ? Les savoirs devraient-ils rester la seule propriété de quelques savants ? N'est-ce pas contradictoire d'encourager la Fête de la Science d'un côté et réduire toutes les dépenses de diffusion des connaissance de l'autre ?"

Cette année, la Fête de la science se déroulera du 14 au 23 novembre.
Enregistrer un commentaire