mardi 23 septembre 2008

ESCITY : Science & the City

A l'heure où se prépare, à Lyon, un séminaire "Science dans la société" pour mieux décrypter les prochains appels d'offre de la Commission Européenne (colloque "Science dans la société", ENS LSH Lyon, 29-30 septembre, inscriptions en ligne), il est intéressant de lire les recommandations du projet Européen ESCITY.


Sous-titré "Science & the City", ce projet, piloté par le sémillant Vladimir De Semir qui fut adjoint au Maire de Barcelone en charge de la culture et actuellement directeur de l'Observatoire de la Communication Scientifique de l'Université Pompeu Fabra de Barcelone, a étudié près de 50 cas de promotion/diffusion de la culture scientifique à l'échelle locale, à travers l'Europe. Evénements, expositions, actions vers les scolaires, projets médias, etc. les 47 cas recensés empruntent à toutes les disciplines et à toutes les modalités et techniques de communication. L'étude a porté sur l'identification d'éventuelles tendances de fond, ainsi que sur le repérage de facteurs-clés de succès.

Dans ses recommandations finales, le collectif réuni par De Semir insiste sur le rôle des médias (locaux et nationaux) pour leur capacité à "toucher" un très large public, sur la nécessité de faire collaborer scientifiques et professionnels de la communication pour optimiser les actions, ou encore sur le coût des opérations de culture scientifique ("Science popularisation and promoting science culture is not free") qui nécessite la mobilisation de sponsors financiers industriels, et sur la nécessité d'adapter autant la forme que le fond dans les opérations à destination des jeunes publics ("presenting the issues in attractive formats and entertaining ways seems as important as posing challenges, aims, to be reached"). Rien de très nouveau, donc, pour quiconque s'est déjà essayé à l'art difficile de l'action culturelle sur les sciences et les techniques.

Le trait marquant de ce projet réside dans la mise en exergue de la nécessité d'articuler les actions culturelles sur les sciences avec les politiques locales de développement scientifique, universitaire, culturel et économique ("policy strategy"). Venant d'une municipalité (Barcelone) qui s'est dotée d'un "plan stratégique pour la culture" 2007-2015 intégrant la culture scientifique, il ne fallait pas moins en attendre ! Néanmoins le rapport final ESCITY, sous-titré "Lobby strategy-action guide", et clairement adressé aux élus et collectivités locales en Europe, a le mérite de relier directement l'action culturelle sur les sciences à l'action politique et ce, à l'échelle des territoires, ce qui n'est pas sans intérêt au moment où se rédessine - parfois dans la douleur - la carte universitaire française et où de grands projets urbanistico-scientifico-technologico-économiques émergent, comme le projet "GIANT" à Grenoble...

---
Site web du projet européen ESCITY : www.escity.org
--> A noter, la préparation d'une suite, le projet ESCITY-2, dont nous vous reparlerons sûrement ici...
Enregistrer un commentaire